Publications
Dans les locaux du GAMS Belgique à Bruxelles, se trouve une bibliothèque qui est ouverte à tout public. Les consultations ne peuvent se faire que sur place (pas d’emprunt à la maison), c’est gratuit. Au besoin, nous disposons d’une photocopieuse, nous demanderons simplement 0.05€ par copie. La bibliothèque contient des livres de tous genres (romans, manuels, etc.) mais aussi des mémoires et travaux de fin d’études d’étudiants qui ont abordé le thème des mutilations génitales féminines.
Les ouvrages disponibles sont référencés ici : https://www.zotero.org/groups/bib_gams/items
  • Où ? Dans les locaux du GAMS Belgique, à la Rue Gabrielle Petit, 6 – 1080 Bruxelles
  • Quand ? Du mardi au vendredi de 9h à 17h.

Publications

Nos filles sans excision

La brochure “Nos filles sans excision” a été lancée dans le cadre de la campagne de sensibilisation de la Ministre de l’Enfance Alda GREOLI. Le but étant de favoriser le dialogue entre les parents et les professionnels de la petite enfance afin de lutter contre les mutilations génitales féminines. Pour ce faire, la Ministre de l'Enfance a octroyé une subvention d'un montant de 60.000 euros à GAMS Belgique en 2017 et en 2018 afin de soutenir leur projet visant à sensibiliser les parents aux risques liés à l'excision.

Cet outil peut être utilisé lors des consultations ONE, dans les crèches ainsi que dans les services de médecine scolaire pour briser les tabous et libérer la parole.

Vous pouvez consulter la brochure ici et la commander via info@gams.be


A Culotte enlevée – Abécédaire de la sexualité vue par des femmes -

Cette brochure a été créée par les participantes à l'Atelier du Dernier Vendredi du Mois du GAMS. Le but des ateliers est de libérer la parole autour de la sexualité, d’oser dire – sans tabou -ce qu’on n’aime, ce qu’on n’aime pas pour inciter les participantes à s’affranchir des idées reçues, du jugement extérieur pour décider pour elles-mêmes et vivre pleinement leur sexualité.

Parler de sexualité n’est pas chose aisée. C’est tabou ; c’est de l’ordre de l’interdit. La sexualité féminine, on ne la nomme pas. La sexualité féminine, on ne l’apprend pas. Elle est imposée. Alors, comment on fait ? Comment libérer la parole, sans brusquer, choquer, bloquer ? Comment créer une parole libre et naturelle autour de la sexualité… ?

Pour cela, nous avons pensé à proposer des ateliers sous forme théâtrale à partir d’une émission de radio… Nous vous invitons à découvrir le résultat dans la brochure.

Téléchargez la version pdf ici ou commandez-la directement via info@gams.be


 

La toilette intime – Ma santé de femme.

En rupture de stock pour le moment.
  • "Que sont les parties intimes, pour moi ?"
  • "À quel moment est-ce que je me lave ?"
  • " Comment est-ce que je me sens quand je me lave ?"
  • "Avec quoi me laver les parties intimes ?"
  • "Combien de fois par jour puis-je me laver ?"
  • "Parfois, quand je me lave les parties intimes, il y a des réactions"
  • "Pourquoi mon corps réagit-il ?"
  • "Que faire pour éviter ces problèmes ?"
  • "Je me sens mal à l’aise et même si je me lave souvent, ces problèmes reviennent toujours."

Cette brochure, créée par les participantes de l’activité de l’atelier Réunion Mensuelle du GAMS Belgique, a pour objectif de donner quelques conseils pour pouvoir faire sa toilette d'une manière à respecter sa propre intimité et arriver à une sensation générale de bien-être et de confort dans son propre corps. Ces trucs et astuces pourront être appliqués et ensuite transmis aux filles et aux soeurs. C'est avec les femmes, et pour les femmes que le GAMS Belgique a créé cet outil. Pour obtenir cet ouvrage, vous pouvez contacter le GAMS Belgique via e-mail info@gams.be ou bien le télécharger en format PDF.

Illustrations : © Clarice


Mutilations sexuelles: déconstruction des idées reçues

En rupture de stock pour le moment.

Les mutilations génitales féminines (MGF) sont une forme de violence de genre. Les attentes et stéréotypes implicites liés au genre sont à la base des raisons pour lesquelles les MGF sont pratiquées.

Si elles évoquent souvent des sentiments très forts, elles sont aussi bien trop souvent méconnues du grand public. Ainsi, il existe une multitude d’idées reçues autour de la problématique des mutilations génitales féminines, vues comme une pratique concernant uniquement les communautés subsahariennes musulmanes. Ces idées stigmatisent bien trop souvent les communautés concernées, les présentant comme des « barbares », et les femmes touchées par la pratique, perçues comme des victimes passives. Nous souhaitons nous distancier d’un discours colonialiste et mettre en avant le rôle actif et la résistance des femmes concernées.

Avec cette publication, les Stratégies Concertées de lutte contre les mutilations génitales féminines (SC-MGF) et le Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles féminines (GAMS Belgique) veulent déconstruire les idées reçues et les stéréotypes sur les « victimes et auteur.e.s » des mutilations génitales féminines (MGF). Nous avons choisi d’aborder 12 idées reçues que nous entendons souvent dans notre travail, que ce soit avec les partenaires professionnel.le.s, dans les discussions avec le grand-public ou dans l’accueil de femmes concernées. Nous voulons également démontrer que l’analyse doit tenir compte des normes sociales pesant non seulement sur le corps des femmes mais aussi sur celui des enfants, des hommes et des personnes intersexes. Il est par ailleurs important de souligner que les idées émises dans ce texte ne peuvent en aucun cas être généralisées à toutes les femmes excisées (ou non-excisées) ou à toutes les communautés concernées.

Cette publication est destinée aux professionnel.le.s accompagnant des femmes ayant subi ou étant à risque de MGF, les étudiant.e.s et enseignant.e.s souhaitant aborder cette question dans leur cursus, les militant.e.s travaillant sur la question des violences de genre, les institutions publiques, ou toute autre personne intéressée par cette problématique. À notre avis, une meilleure compréhension des mutilations génitales féminines est indispensable à un accompagnement de qualité des femmes concernées par cette problématique. Nous sommes convaincu.e.s qu’en déconstruisant les idées reçues et en ouvrant l’esprit des individu.e.s, il est possible de construire une société égalitaire, inclusive et non-violente.

Si vous voulez vous en procurer un exemplaire, vous pouvez le télécharger en format PDF ou bien nous contacter via info@gams.be ou au 02 219 43 40 pour en obtenir une version papier.


Guide: Femmes Excision et Exil: Quel accompagnement thérapeutique possible?

Un ouvrage collectif qui propose une revue des différentes approches et techniques thérapeutiques utilisées actuellement en Belgique avec des femmes concernées par les mutilations sexuelles féminines ainsi que le mariage forcé. « Dans notre société, il est maintenant habituel d’entendre parler de mutilations sexuelles féminines. À la radio, des émissions débattent les origines et le contexte socio-culturel de l’excision. À la télévision, des femmes personnellement concernées témoignent des conséquences néfastes des mutilations sur leur santé. Dans les journaux, des interviews de mamans décrivent comment elles ont quitté leur pays pour sauvegarder l’intégrité physique de leurs petites filles…mais quid des aspects psychologiques ? Quelles sont les enjeux psychologiques d’une excision et quel travail thérapeutique est-il possible de proposer à ces femmes ? ». L’ouvrage est gratuit. Vous pouvez vous procurer la version papier en prenant contact avec le GAMS Belgique ou télécharger l’ouvrage en format PDF. Pour plus d’information, contactez Annalisa D’Aguanno, 02/219.43.40 ou annalisa@gams.be.


Le soleil ne sèche pas le linge à l'ombre

En rupture de stock de la version française. Version anglaise toujours disponible.

"Comment se fait-il que, quand les médecins t'auscultent et te prescrivent un médicament ou qu'ils t'interdisent de manger ceci ou cela, tu leur obéis, alors que quand ils te disent qu'il y a des risques en ce qui concerne l'excision, tu dis 'Je n'y crois pas'.

C'est contradictoire, non! Patrick tu suis bien, n'est-ce pas?"

Ce livre, écrit par Seydou Niang avec le soutien financier du programme Daphne de l'Union Européenne, met en scène des faits inspirés de situations réelles. Le but est de permettre aussi bien aux professionnel.le.s qu'au public d'avoir quelques techniques d'approche pour aborder la question de l'excision avec les communautés concernées. Seydou rapporte des propos qu'il a entendus lors de ses sensibilisations et comment il procédait pour prévenir l’excision des filles dans sa région natale au nord du Sénégal et plus tard quand il est arrivé en Europe.

Bien qu’il soit inspiré d’une réalité particulière à une communauté (peule du nord du Sénégal), certains éléments peuvent aussi servir pour sensibiliser d’autres communautés pratiquantes. En effet on retrouve la plupart des justifications de la pratique de l’excision dans plusieurs communautés différentes.

Cet ouvrage est disponible en PDF sur le site web du projet Men Speak Out, ou peut être commandé en version papier en envoyant un e-mail à info@gams.be


Mon destin est entre les mains de mon père TOM I

Goubé est une fille sénégalaise. Elle habite chez sa tante Daba. Un jour, elle apprend qu’elle doit se marier avec son cousin, Sidi. Mais tous deux souhaitent choisir eux-mêmes avec qui se marier. Vont-ils réussir à échapper au destin préparé par leurs parents ? Et quels terribles secrets cache Daba ? Pourquoi veut-elle protéger Goubé ?

Ce livre a été écrit par Khadidiatou Diallo, fondatrice et présidente du GAMS Belgique et publié aux Editions du Collectif Alpha. Khadidiatou Diallo est née à Linkéring au Sénégal en 1955. Arrivée en Belgique fin des années 80, elle apprend à lire et à écrire au Collectif Alpha à Bruxelles.

Avec le soutien de Frédéric Maes, Patrick Michel et une illustration de Anne Ponslet

Obtenez cet ouvrage en le commandant via info@gams.be.

Prix : (à venir)

Obtenez les 3 TOM de cette Saga pour le prix de (à venir)


Mon destin est entre les mains de mon père TOM II

Goubé est une jeune fille sénégalaise promise en mariage à son cousin Sidi. Mais tous les deux souhaitent choisir eux-mêmes avec qui se marier. Goubé apprend qu’un mystérieux Monsieur Cy prétend également lui être promis en mariage…

Aujourd’hui, elle a autre chose en tête : le baptême des étudiants des étudiants va commencer et, avec un groupe de copines, elle a préparé un spectacle qui raconte la vie des femmes africaines. Elle a le ferme espoir de gagner le concours du meilleur spectacle. Mais, à peine arrivé sur les lieux du baptême, elle tombe sur… Sidi.

Les terribles secrets du destin de Goubé et Sidi vont-ils enfin pouvoir s’éclaircir ?

Ce livre a été écrit par Khadidiatou Diallo, fondatrice et présidente du GAMS Belgique. Coédition GAMS Belgique et Collectif Alpha.

Obtenez cet ouvrage en le commandant via info@gams.be.

Prix : (à venir)

Obtenez les 3 TOM de cette Saga pour le prix de (à venir)


Mon destin est entre les mains de mon père TOM III

Goubé, jeune fille sénégalaise, est désespérée lorsqu’elle apprend qu’elle est promise à son cousin Sidi. Tous deux souhaitent choisir eux-mêmes qui épouser. Lors du baptême des étudiants, Goubé a rencontré Sidi. Elle apprécie beaucoup le jeune homme, mais elle estime qu’on ne peut pas se marier entre cousins. Une histoire ancienne contée par un griot lors des festivités sera-t-elle la clé du dénouement de leur destin ? Vous le saurez en lisant le troisième tome de cette saga familiale, dans lequel les deux héros seront confrontés à des événements et révélations riches en émotions et en rebondissements. Amour et amitié, secrets et mystères, promesses et vengeances, sont mêlés à certains aspects culturels africains tels que l’excision, le mariage forcé, la polygamie,… mais aussi des fondamentaux de l’humanité : la famille, l’amour, le mariage, la maternité,…

Ce livre a été écrit par Khadidiatou Diallo, fondatrice et présidente du GAMS Belgique. Coédition GAMS Belgique et Collectif Alpha.

Obtenez cet ouvrage en le commandant via info@gams.be.

Prix : (à venir)

Obtenez les 3 TOM de cette Saga pour le prix de (à venir)


Pour en savoir plus, cette BD est disponible dans les 4 langues (français, néerlandais, anglais et allemand) au siège du GAMS Belgique, 6, rue Gabrielle Petit 1080 Molenbeek.. Pour nous aider à la réédition de la version française, nous demandons 15,00 € par exemplaire frais d'envoi inclus. Pour la commander, faites un virement de 15 € sur le compte bancaire BE37 0012 8683 3928 du GAMS Belgique et envoyer un mail de confirmation à info@gams.be pour recevoir un exemplaire dans les plus bref délais.
 
Jeux

Fleur du Désert: Jeu des affirmations sur base du film (en néerlandais)

"Une étude récente montre qu’en Belgique, les MGF touchent un bon nombre de familles : environ 13.112 femmes ont subi la pratique que 4.084 risquent encore d’être mutilées. Ces chiffres sont en augmentation constante. Pour éviter une augmentation du nombre de filles et de femmes confrontées à la pratique, il faut mettre l’accent sur la prévention. À cet effet, une vue globale de la problématique est essentielle

"Partie 1: film et discussion : Le film “Fleur du Désert” parle de la vie de Waris Dirie. Elle a été excisée enfant et a fui son pays pour éviter un mariage forcé. Dans son pays d’accueil, elle est également confrontée à des expériences difficiles. Le film montre comment Waris vit différentes thématiques (MGF, mariage forcé, migration forcée, mariage blanc,…) et comment elle y fait face. Cela rend ces sujets accessibles et tangibles. L’animateur/-trice peut montrer le film dans son intégralité ou sélectionner certains fragments (se trouvant dans le livre). Alors, une discussion sur les différents éléments abordés dans chaque fragment peut être prévue à chaque fois

"Partie 2: Jeu des affirmations: Après la prise de connaissance du sujet et les discussions, le jeu interactif des affirmations peut être lancé. Le débat est stimulé par des affirmations, des tabous finissent par disparaître. Dans le guide du jeu, les informations nécessaires autour des thèmes abordés sont énumérés d’une manière globale dans le but de parler de sujets tabous, d’une manière efficace et accessible pour l’animateur/-trice

Télécharger la version électronique (en néerlandais)

Jeu photolangage: Mutilations génitales féminines et violences basées sur le genre (version originale en néerlandais)

Une étude récente montre qu’en Belgique, les MGF touchent un bon nombre de familles : environ 13.112 femmes ont subi la pratique que 4.084 risquent encore d’être mutilées. Ces chiffres sont en augmentation constante. Pour éviter une augmentation du nombre de filles et de femmes confrontées à la pratique, il faut mettre l’accent sur la prévention. À cet effet, une vue globale de la problématique est essentielle

Cet outil s’adresse à un public apprenant à lire ou à écrire ou à un public apprenant le français (en classe ou en groupe). Beaucoup de membres des communautés concernées suivent de telles formations (intégration, DASPA, alphabétisation), qui seront un cadre idéal pour aborder la problématique. Ce n’est pas tout : c’est aussi une occasion de toucher un public qui n’a autrement pas accès à ce type d’information

Le but du jeu photolangage est aussi d’informer et de sensibiliser à propos des différents aspects liés aux mutilations génitales féminines et aux autres formes de violences basées sur le genre, et ce de manière accessible. En plus, les dessins permettent d’aborder, en fonction des intérêts des participants, différents thèmes tels que la migration, les discriminations, la santé, … À travers ce jeu, les participants seront amenés à faire la différence entre les violences liées au genre et la culture, et à reconnaître le phénomène au-delà des frontières

Toutes les informations autour des thèmes abordés qui sont nécessaires au bon fonctionnement du jeu sont récapitulées dans ce guide. Le but est rendre accessibles des thèmes qui peuvent être difficiles à aborder, et de stimuler le débat autour de ces mêmes thèmes.

Télécharger la version électronique


Jeu de l'oie: Mieux comprendre pour déconstruire les MGF

Une étude récente montre qu’en Belgique, les mutilations génitales féminines (MGF) touchent un bon nombre de familles : environ 13.112 femmes ont subi la pratique que 4.084 risquent encore d’être mutilées. Ces chiffres sont en augmentation constante. Pour éviter une augmentation du nombre de filles et de femmes confrontées à la pratique, il faut mettre l’accent sur la prévention

À cet effet, une vue globale de la problématique est essentielle, même auprès des jeunes. Ils/elles peuvent en effet être confronté.e.s à cette problématique, aussi bien dans leur entourage proche que dans leur cercle d’amis. Grâce à ce jeu éducatif, les jeunes, les jeunes cherchent eux-même les réponses aux questions autour des MGF, mais aussi d’autres formes de violences et de discrimination

Les jeunes sont invités à considérer de manière critique ces problématiques de la vie de tous les jours. Dans le manuel du jeu, les informations relatives aux thèmes abordées sont repris d’une manière globale, dans le but de rendre abordable pour l’animateur/-trice des problématiques habituellement taboues.


Pour emprunter le jeu sur Fleur du Désert, le jeu photolangage ou le jeu de l'oie
  • Bruxelles (en français et en néerlandais) : GAMS Belgique : Rue Gabrielle Petit 6, 1080 Bruxelles / 02 219 43 40 / info@gams.be
  • Anvers (seulement en néerlandais):
blockimage