Compte rendu conférence « COMMUNAUTÉS DIFFICILES À ATTEINDRE »

GAMS Belgique et le réseau européen End FGM ont organisé ensemble la conférence « Prévenir les MGF dans les communautés difficiles à atteindre » le vendredi 26 avril 2019 à Bruxelles.

Le compte rendu de cette conférence est désormais disponible :

Concernant la conférence:

Pendant de nombreuses années, notre travail contre la pratique des Mutilations Génitales Féminines s’est principalement concentré sur les communautés originaires des pays subsahariens tels que la Guinée, la Somalie, Djibouti, le Mali, etc. Cependant, nous sommes conscient·e·s de l’existence d’autres diasporas en Europe originaires de pays pratiquant les MGF comme par exemple, l’Égypte, l’Indonésie, ou encore le Kurdistan (région géographique et culturelle du Moyen-Orient).

Travailler au plus près des communautés atteintes par les MGF présente des spécificités et complexité, et la dynamique de « construction des ponts » entre les diasporas vivant en Europe, les organisations, et les pays d’origines, doit être étendue à toutes et à tous.  Le but de la conférence est de mieux comprendre les barrières qui se sont dressées entre les différentes diasporas et les services de soins et services sociaux, dont ils·elles pourraient avoir besoin. Nous tenterons d’avoir une meilleure vision et compréhension de cette étiquette « communauté difficile d’accès », du point de vue des membres des diasporas et des organisations travaillant sur les MGF. Les discussions nous mèneront au partage de « bonnes pratiques » et à la présentation d‘outils concrets pour la mise en œuvre d’une approche active (‘outreach’).


No Replies to "Compte rendu conférence « COMMUNAUTÉS DIFFICILES À ATTEINDRE »"