profileimage

Samia Youssouf est animatrice communautaire à l’Antenne Liège du GAMS. Elle combat l’excision depuis de nombreuses années, en Belgique et à Djibouti. De 2011-2015 Samia eu un contrat pour travailler sur l’excision au Centre de Planning Louise Michel. Depuis janvier 2015 elle travaille au GAMS Belgique qui a ouvert une antenne à Liège, où il y a beaucoup de demandeurs d’asile. Elle est responsable des activités de la Province de Liège.

« Soit on va aller vers les femmes qui ont subi l’excision, en cours d’Alpha, à l’ONE, dans les écoles de formation… Soit elles viennent vers nous. Je rencontre les familles concernées, les mères et les pères, on fait un suivi individuel, on travaille avec différents partenaires comme les Centres de planning familial… Les femmes viennent me voir et si nécessaire je les dirige vers d’autres structures pour un suivi médical ou juridique. On a aussi des activités de groupes de femmes. Je tiens une permanence à l’ONE et je fais des interventions aux centres de demandeurs d’asile. La plupart des personnes que nous rencontrons sont demandeurs d’asile. »

Samia mène également des missions de terrain, à Djibouti, Ethiopie, Somaliland. Elle est partie plusieurs fois avec l’ONG Respect for Change pour faire des sensibilisations sur l’excision. En 2012 elle a participé à une campagne à Djibouti où des personnalités importantes condamnaient l’excision.

« Ma victoire personnelle, c’est ma fille, elle est intacte. Dans ma famille, restée à Djibouti, l’excision recule. Ma maman n’a pas fait exciser sa dernière petite fille. C’est une victoire. »