profileimage

Halimatou, très touchée par les inégalités sociales dans son pays d’origine, la Guinée, s’est engagée dans la lutte contre les MGF, les violences faites aux femmes et les mariages forcés et précoces. Après ses études Universitaire en Gestion en 2005, elle a travaillé pour la Coopération Technique Allemande au Développement (GIZ) comme Assistante Administrative, ensuite Assistante en Genre et la lutte contre les MGF dans différents Projets et Programmes Santé de la Reproduction et Droit de la Femmes (GIZ/PSRDF) jusqu’en 2012 en Guinée. Depuis mars 2013, Halimatou coordonne les activités du Gams en Wallonie (Namur) consistant à assurer un accueil et une orientation (médicale, sociale et juridique) des femmes et familles demandeuses d’asile ou réfugiées originaires de pays à forte prévalence de l’excision ou d’autres violences du genre. De plus, elle est en charge de la formation des professionnels sur les MGF. Halimatou organise des activités de groupe avec les femmes (Groupe de parole ou dernier vendredi du mois) à Namur et dans les centres en collaboration avec le personnel des centres d’accueil de Fédasil et de la Croix Rouge.

En collaboration avec des sages femmes bénévoles formées à la problématique de l’excision et d’autres violences du genre, elle coordonne les séances de préparation à la naissance avec les femmes enceintes. Ces séances permettent aux femmes enceintes demandeuses d’asile ou réfugiées de mener à bien leur grossesse, de se préparer à la naissance et connaitre son corps et celui de son bébé pour mieux le protéger.

En 2013, Halimatou fut nominée pour le Prix Théroigne de Méricourt par l’asbl Synergie Wallonie pour l’égalité en reconnaissance de l’efficacité et de l’engagement dans le combat pour l’égalité de chance et reçu le Prix des Talents Wallon 2015 dans la catégorie Sociale, décerné par le Parlement Wallon à Namur