Espace Presse

20161118_gams_photo_colloque18novLe GAMS Belgique, créé en 1996 par Khadidiatou Diallo, est le Groupe pour l’Abolition des mutilations sexuelles féminines.
En 1997, le GAMS Belgique a été reconnu officiellement par le Comité Inter-Africain pour la lutte contre les pratiques affectant la santé de la mère et de l’enfant (CIAF) comme sa section belge.

Le GAMS Belgique est à l’initiative en 2008 de la création du Réseau des Stratégies Concertées en matière de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines, réseau co-animé aujourd’hui par le GAMS, INTACT et le Centre de Planning FPS de Liège.

Le GAMS Belgique est également co-fondateur du Réseau européen End FGM.

Le siège social du GAMS Belgique est à Rue Gabrielle Petit, 6 – 1080 Bruxelles. Le GAMS dispose de 3 antennes dans les régions : à Anvers, Namur et Liège.

twitter_bird-svg     facebook-icon-logo-vector-400x400      youtube-icon-full_color

 

Objectifs

L’objectif du GAMS Belgique est de contribuer à l’abandon des mutilations sexuelles féminines en Belgique et dans le reste du monde.

Plus spécifiquement:

  • Prévenir les MGF parmi les filles et femmes à risque vivant en Belgique ;
  • Réduire l’impact sanitaire, psychologique et social des MGF par une prise en charge globale des filles et des femmes ayant subi l’excision et de leur entourage ;
  • Favoriser la concertation et l’action intersectorielle et assurer un plaidoyer à un niveau national et international;
  • Soutenir des programmes d’abandon de l’excision en Afrique.

Nous reconnaissons les mutilations sexuelles féminines comme une violence de genre.

 

Activités

Pour atteindre ses objectifs, le GAMS Belgique met en place les activités suivantes:

  • Accompagnement psycho-social:
    Le GAMS offre un service d’accueil, d’orientation (médico-psychosocial et juridique) et d’accompagnement psycho-social si nécessaire selon la situation, les besoins et les demandes des personnes. Le GAMS reçoit les personnes concernées par les MGF, les mariages forcés et autres types de violences de genre, en procédure d’asile, hors procédure d’asile (séjour illégal), réfugiées reconnues, régularisées, venues en Belgique par regroupement familial ou autres biais. Depuis 2009, il est également possible de bénéficier d’un accompagnement psychologique et art-thérapeutique au sein de l’association. Les thèmes travaillés concernant l’excision (images récurrentes mettant en scène une excision, phobie de la sphère sexuelle, évitement des relations affectives et sexuelles, interrogations par rapport aux femmes non excisées,…) mais pas seulement. 
  • Atelier communautaires:
    Ces ateliers sont spécifiques au GAMS Belgique. Les personnes inscrites au GAMS peuvent participer aux différents ateliers organisés par celui-ci: les réunions mensuelles, les ateliers de préparation à la naissance, l’atelier jeunes, l’atelier enfants, et l’atelier expression corporelle.
  • Sensibilisation et information:
    Le GAMS Belgique sensibilise et informe le grand public et les communautés concernées sur les mutilations génitales et les mariages forcés. Nous organisons chaque année plusieurs évènements autour du 6 février qui est la Journée internationale de tolérance zéro aux mutilations génitales féminines, mais nous ne limitons pas à cette journée et des activités de sensibilisation sont organisées tout au long de l’année. L’excision est une violence de genre et dans nos animations nous élargissons également la discussion aux mariages forcés et autres violences de genre. Nous nous adaptons au public, au temps disponible, au lieu.
  • Formations:
    Le GAMS Belgique organise tout au long de l’année des formations continues pour les professionnel.le.s des différents secteurs (médical, asile, social, juridique, petite enfance,…). L’expertise du GAMS porte sur les aspects socio-culturels, médicaux et psychologiques. Les aspects juridiques sont présentés par notre partenaire INTACT asbl. Le GAMS Belgique intervient également dans les hautes écoles et facultés de médecine.
  • Relais communautaires:
    Pour soutenir les personnes qui veulent s’engager dans la lutte contre les MGF dans leur communauté, le GAMS Belgique organise depuis 2014 des formations pour les femmes et hommes relais communautaires. Leur rôle est de sensibiliser leurs communautés, mais aussi d’orienter des personnes vers les services appropriés, d’accompagner une femme concernée vers les services médicaux ou juridiques, de traduire lors d’entretiens psychosociaux, etc. Ces relais ont un statut de bénévole au GAMS Belgique et sont regroupés-es dans une équipe motivée. Ils/elles suivent des supervisions régulières et sont tenus au secret professionnel.
  • Plaidoyer:
    Une des missions du GAMS est de remonter au niveau politique les besoins du terrain. La force du plaidoyer du GAMS est qu’elle se base sur une pratique quotidienne auprès des communautés concernées et de différents secteurs professionnels. Les différentes recommandations portées par le GAMS sont le fruit d’une réflexion commune au sein du Réseau des Stratégies Concertées de lutte contre les mutilations génitales féminines qui regroupent plus d’une quarantaine d’acteurs (www.strategiesconcertees-mgf.be).
  • Expertise:
     Le GAMS mène ses propres recherches opérationnelles (dont les résultats seront utilisés pour améliorer les activités sur le terrain), initie et diffuse les recherches menées par des institutions comme l’Observatoire de la Santé et des sexualités, l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers ou l’ICRH de Gand. Le GAMS Belgique dispose au sein de son équipe une expertise en matière épidémiologique (analyse des résultats des études démographiques et de santé), médical (lignes directrices pour les professionnels), psychologique (accompagnement individuel et en groupe) et socio-culturelle (connaissances des pratiques des différentes ethnies et communautés). Le GAMS Belgique est ainsi régulièrement sollicité par les cabinets ministériels, les administrations, les avocats, les journalistes pour donner l’état des lieux en Belgique ou à l’étranger sur l’importance du problème et les programmes en place.

 

Le GAMS Belgique dans la presse

 

Medias

2. Carte de prévalence MGF 2016_gams_outil_cartemgf_fr
Téléchargez en PDF
3. Les MGF en Belgique

Téléchargez en PDF

 

Contacts Presse

En français ou anglais:

20161201_gams_siteweb_fabiennepresse
Fabienne Richard
Directrice du GAMS Belgique
Sage-femme référente MGF
0473 41 06 91
fabienne@gams.be

En néerlandais ou anglais:

20161201_gams_siteweb_katrienpresse
Katrien De Koster 
Coordinatrice helpdesk Flandres
Assistante sociale
0495 93 93 18
katrien@gams.be

Communiqués de presse récents

 

16 fev. 2017: Lancement de la plateforme de partage de connaissances: UEFGM – United to End FGM


6 fev. 2017: « RESPECT OUR BODIES » : Le slogan lancé par le GAMS Belgique à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les mutilations génitales féminines


18 nov. 2016: Colloque GAMS Belgique & Intact asbl « Mémoire traumatique et violences de genre. Quelle place dans le trajet d’asile? »


28 mai 2016: Le GAMS Belgique fête ses 20 ans !


 

5 février 2016: Conférence de Presse pour le projet Européen « Men Speak Out »


18 juin 2015: Sortie du guide « Femme, excision et exil. Quel accompagnement thérapeutique possible? »


Pour recevoir nos communiqués de presse 

Nom:*
E-mail:*
Téléphone:
-
GSM
-
Employeur
Site web
Recopiez les caractères:

* Champs obligatoires