Lancement de la campagne de prévention des MGF

11 OCTOBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DES FILLES
Lancement d’une campagne de prévention des mutilations génitales féminines dans les services de la petite enfance :
« Nos filles sans excision. Ici, on en parle! »

 

10/10/18

A l’occasion de la journée internationale des filles ce jeudi 11 octobre, la Ministre de l’Enfance Alda GREOLI lance avec le GAMS 

Belgique une campagne pour sensibiliser les parents aux risques liés à l’excision. Plusieurs outils (affiches et brochures, voir ci-dessous) seront utilisés lors des consultations ONE, dans les crèches ainsi que dans les services de médecine scolaire pour briser les tabous et libérer la parole.

Selon l’UNICEF, au moins 200 millions de filles et de femmes vivant actuellement dans 30 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie ont subi une forme de mutilation génitale : clitoridectomie, excision ou infibulation. Les mutilations génitales féminines (MGF) sont une violation des droits humains et une forme de violence basée sur le genre pouvant engendrer de nombreuses complications physiques et psychologiques tout au long de la vie.

Le lancement de cette campagne est lié à la volonté d’Alda GREOLI de favoriser le dialogue entre les parents et les professionnels de la petite enfance afin de lutter contre les mutilations génitales féminines. Pour ce faire, la Ministre de l’Enfance a octroyé une subvention d’un montant de 60.000 euros à GAMS Belgique en 2017 et en 2018 afin de soutenir leur projet visant à sensibiliser les parents aux risques liés à l’excision.

En Belgique, plus de 8.000 filles risquent d’être excisées (étude et résultats disponibles ici). « Cet été a été particulièrement chargé en termes d’appels de la part de professionnels de la santé et de l’enfance concernant des enfants qui allaient voyager dans leur pays d’origine », affirme Fabienne Richard, Directrice du GAMS Belgique.

Alda GREOLI : « Les professionnels de la petite enfance sont un maillon essentiel dans la prévention de l’excision et dans la protection des jeunes filles. Il arrive souvent que les parents primo-arrivants consultent uniquement les services de l’ONE dans les mois qui suivent leur arrivée. Il est donc absolument primordial de mettre à profit ces contacts pour donner des conseils à ces familles et pour détecter les signes de risque afin d’éviter de nouvelles excisions ».

Pour la Ministre GREOLI et le GAMS Belgique, l’information et la sensibilisation sont deux clés indispensables qui doivent faire partie intégrante d’une stratégie coordonnée visant l’abandon des mutilations génitales féminines. C’est pourquoi la Ministre Alda GREOLI demande l’organisation d’une table ronde d’experts belges et européens de la petite enfance, des violences sexuelles et de l’éthique. Elle en fera la proposition à son homologue flamand, Jo VANDEURZEN. Celle-ci permettrait aux professionnels d’échanger de manière objective sur le sujet avec l’objectif de mettre en place des programmes pour mettre fin à l’excision.


La Présidente du GAMS Belgique, Mme Khadidiatou DIALLO et la Ministre de l’Enfance Alda GREOLI.


CONTACTS PRESSE :
Fabienne RICHARD : Directrice du GAMS Belgique – 0473/41.06.91 – fabienne@gams.be
Sarah PIERRE : Attachée de presse de la Ministre Alda Greoli – 0474/68.37.29 – sarah.pierre@gov.cfwb.be

 

Ce texte est issu du communiqué de presse officiel du cabinet de la Ministre de l’Enfance Alda GREOLI – Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Communiqué de presse disponible dans notre Espace Pressehttp://gams.be/wp-content/uploads/2018/10/20181010_GAMS_COM_Communiqu%C3%A9_ONE.pdf  

 


No Replies to "Lancement de la campagne de prévention des MGF"